CAHIER N° 177

Henri Levet, vice-consul de France et poète montbrisonnais (1876-1906)

Le cahier dédié à Henri Levet dans la revue Village de Forez du centre social de Montbrison, est une étude réalisée par Marc Fournier. La finalité de cette publication est d’actualiser la partie réservée au poète Henry Jean-Marie Levet dans la communication très documentée que l’historien Claude Latta a consacrée à la famille Levet en 1986. En effet, il est maintenant possible d’apporter, trente-trois ans après, des précisions sur sa vie et son œuvre surtout depuis la parution du récit biographique de l’académicien Frédéric Vitoux en 2018

D’abord célèbre pour avoir été consul de France, titre qui honora ses parents, il est aujourd’hui plus connu comme poète. En tant que Montbrisonnais, Marc Fournier s’est attaché à évoquer la vie d’Henri Levet pendant sa première enfance dans sa ville natale et au cours de ses différents séjours. Et tant que littéraire il a essayé de souligner le talent du poète et en particulier de l’auteur des Cartes Postales. Henry Levet a joui au carrefour de la fin du dix-neuvième et du début du vingtième siècle, d’une relative célébrité, confinant même au mythe dans certains milieux culturels. Tour à tour journaliste, critique littéraire, conteur, poète, diplomate, Levet passe comme un météore, disparaissant à l’âge de trente-deux ans. Qui est donc cet étrange personnage dont parlent avec enthousiasme et chaleur ses amis et des lettrés ?


Cliquez sur l'image pour plus de détails

N°126 N°127 N°128
N°173 N°175 N°176

Toute reproduction est interdite sauf accord du groupe histoire du centre social de Montbrison

 

L’Association des Amis de Benoît Malon